La créativité et l’Amour

La créativité de l’Amour

 

« Chers frères, le résultat du travail pastoral ne s’appuie pas sur la richesse des ressources, mais sur la créativité de l’amour. »

Ces paroles me rappellent les multiples manières dont les Chevaliers de Colomb s’y prennent pour exprimer « la créativité de l’amour » par les millions de gestes de charité différents qu’ils posent chaque année.

Entre autres, je me suis souvenu des frères Chevaliers de Charlotte, en Caroline du Nord, qui ont lavé les pieds de sans-abri et leur ont fourni de nouvelles chaussures à l’occasion du Jeudi-Saint de cette année; des Chevaliers de Chicopee, au Massachusetts, qui ont servi des repas à plus de 3500 convives à la dernière fête de l’Action de grâce; aux Chevaliers de Warrenton, en Virginie, qui ont recueilli et livré plus de 20t de nourriture et de marchandises aux gens touchés par l’Ouragan Sandy.

Dans son allocution du 27 juillet aux évêques, le pape François a repris de nouveau le besoin d’une nouvelle évangélisation.

« Nous devons affronter le difficile mystère de ces gens qui quittent l’Église, dit-il. Peut-être que l’Église est apparue trop faible, peut-être trop éloignée de leurs besoins, peut-être trop pauvre pour répondre à leurs préoccupations, peut-être trop froide, peut-être trop préoccupée d’elle-même, peut-être trop prisonnière de ses formules rigides, peut-être que le monde semble avoir fait de l’Église une relique du passé, inapte pour les nouvelles questions; peut-être l’Église pouvait parler aux gens au cours de leur enfance, mais non aux personnes devenues adultes ».

Le pape a conclu ainsi : « Il nous faut une Église qui ne craint pas d’avancer dans leur nuit. Il nous faut une Église capable de les rencontrer sur leur propre route ».

Source:  Extrait d’un texte dans le site des Chevaliers de Colomb :

http://www.kofc.org/un/fr/news/supreme/detail/fromthesk_20130901.html

 

 

Dans son livre Souls on Fire, Elie Wiesel écrit : 
« Quand nous mourrons, pour aller au ciel et rencontrer notre Créateur, notre Créateur ne nous demandera pas :
pourquoi n’es-tu pas devenu Messie?
Pourquoi n’as-tu pas découvert de remède pour ceci ou cela?
La seule chose qui nous sera demandée en cet instant précieux, c’est :
Pourquoi n’es-tu pas devenu toi?

 

La créativité ou le grand Amour

 

 Source : https://jbgenest.wordpress.com/2015/03/26/la-creativite-ou-le-grand-amour/

 

Être humain, tellement humain trop humain?

 

« …Dans l’exploration d’une œuvre, on vit toutes les émotions et les transformations de l’œuvre. Carolyn Kenny, musico thérapeute réputée et pour moi, une grande inspiration, disait «Une œuvre d’art réussie est une thérapie réussie»  …autant pour l’interprète authentique que pour l’auditeur qui en ressort transformé. Mais pour ça on ne peut se contenter de «comfort music». Ça prend la crise, le moment critique où tout s’expose au grand jour dans «sa vérité» subjective puis, objective. Et c’est là qu’on a réussi…. »

Source : https://jbgenest.wordpress.com/2015/04/01/etre-humain-tellement-humain-trop-humain

  

Musique «déclassicisée» et guérison, excellente combinaison

« …. Malheureusement, nos cultures occidentales ont, depuis 800 ans particulièrement, se sont attaqués à notre culture ancestrale au nom de la religion et de  la civilisation. Certains compositeurs réussissent tout de même à sauter la clôture vers la dimension musicale, l’esprit de la musique. Mais on a réussit à convaincre la majorité que la nuit était hantée par des esprits maléfiques….Des institutions qui «gèrent» les idées reçues ont dû trouver un moyen afin de ramener les mouton noirs au bercail mais les artiste véritables son rebelles et obéissent rarement. Les tritons (diabolus in musicae) ont étés interdits parce qu’ils excitaient les passions. Aujourd’hui on fait du blues propre dans les universités, Céline Dion chante du… «Rock» pas rock du tout… »

Source : https://jbgenest.wordpress.com/2015/04/12/musique-classique-et-guerison-excellente-combinaison/

 

 

 

LIBERTÉ ET CRÉATIVITÉ DANS LA CO-NAISSANCE DE SOI

 

Je crois que le bien et le mal n’existent pas.  Ils sont une invention pure de l’homme qui cherche à contrôler les autres par la peur et à les asservir.  Quand on sait que l’expérience de la vie est infinie et qu’elle permet  à chacun(e) d’apprendre à mieux se connaître (co-naître) pour devenir de meilleures personnes,  elle devient source d’Amour plutôt que de perpétuelles souffrances.  Telle la femme qui porte l’enfant et qui le met au monde, elle sait que son combat et que ses souffrances ne sont pas vains…Il est important de bien choisir ses chevaux de batailles.  Cependant, comme l’humain est sujet à l’erreur, nous aurons besoins d’assumer les déviations qui nous éloigneront de notre but ultime, soit l’unité de la conscience qui conduit à la paix du cœur.  La bonne nouvelle, c’est qu’en apprenant à voir nos erreurs comme autant de moyens d’évoluer, il nous deviendra de plus en plus facile de retrouver notre chemin de façon éclairée et de s’en rappeler…Ainsi, il vaut mieux suivre la voie du cœur plutôt que celle  de la peur et mettre notre esprit pratique (le cerveau gauche) au service de nos passions, de nos valeurs et de nos rêves les plus chers plutôt que l’inverse.

La peur représente tout simplement un signal, comme toutes autres émotions telles que la joie, la tristesse ou la colère…Vaut mieux les vivre quand ils se présentent, les accueillir comme des étapes normales, ensuite, prendre une distance suffisante pour mieux les comprendre (quand on a le nez trop collé au mur, on ne voit pas l’ensemble du tableau qui se trouve en face de nous).

Ce  processus s’apparente à celui du  deuil.  Il diffère pour chacun (e) de nous mais il contient aussi des similitudes.  Nous le vivrons plusieurs fois tout au long de notre vie (mort physique d’un être cher, perte d’une amitié ou d’un amour, un projet qui avorte, un emploi qui se perd etc…..)

 

Yolande Naggar, tiré de l’écriture créative du jour, le 30 août 2015 aux éditions Du Possible

 

Ressources intéressantes autour du même sujet :

http://www.cdeville.fr/article-32408659.html

http://lapressegalactique.net/2014/09/03/choix-infinis-liberte-et-creativite-dans-lunite-de-conscience/

 

Cessez d’être gentil et soyez vrai(e)

Présentation du livre de Thomas d’Ansembourg, auteur, psychothérapeute, formateur en communication consciente et non violente, formé à différentes approches psychothérapeutiques, particulièrement à la méthode du Dr Marshall Rosenberg.

« … On a tous en commun les besoins de survivre, de partager, de donner aux autres, de contribuer au bien commun, etc. Mais certaines fois, on devrait s’arrêter et se poser la question : « Pourquoi est-ce que j’en fais tant ? Pourquoi suis-je toujours la bonne poire de tous ? » : – j’aime donner et aider, certes, MAIS ; – j’attends surtout de recevoir de la reconnaissance, des gratifications ; – je quête l’amour des autres : aimez-moi ! Aimez-moi ! Les personnes qui exercent dans le social et le caritatif sont particulièrement victimes de l’activisme : en raison de l’abondance et de l’urgence des besoins, elles risquent souvent l’épuisement, le burn-out (carbonisation psychologique ), la dépression. Je donne, je me dépense car j’ai du mal à m’aimer moi-même si je ne suis pas dans le FAIRE. Si je ne suis pas dans le FAIRE et dans l’ACTION, je me juge sévèrement et j’ai du mal à m’aimer moi-même. J’ai du mal à ETRE, alors que c’est ce que nous quêtons véritablement tout au long de notre existence… »

Source :  http://www.sechangersoi.be/6Adecouvrir/Cessezdetregentil.pdf

 

 

LA RÉSISTANCE CRÉATIVE ET NON VIOLENTE

http://creative.arte.tv/fr/episode/la-resistance-cest-comme-lamour-entretien-avec-les-realisateurs-de-everyday-rebellion

http://creative.arte.tv/fr/episode/salam-yousri-nimporte-qui-peut-sexprimer-puissament-de-facon-artistique

 

 

CRÉATIVITÉ,  VIE AMOUREUSE  ET SEXUALITÉ

Je suis bien le Monstre que mon Ex a quitté…. Laurence Aurélie, écrivaine, entre autres!

https://jesuisbienlemonstre.wordpress.com/

http://www.conscience-et-eveil-spirituel.com/contact-avec-le-petit-peuple.html

 

 Mon fol Amour

Où étais-tu hier avant de venir de nulle part vers moi? Avant que je me cale dans tes bras comme on rentre chez soi après des siècles d’itinérance?

Tu m’as conviée à un ludique et inespéré festin printanier. Tu m’as sustentée, réjouie, enveloppée.
Tu m’as éclaboussée de lumière et de nectar.
Tu m’as fait débouler de rire. Tu m’as égarée dans la forêt drue de tes mystères.

Et pendant ce temps, toutes les cellules de ma peau photographiaient tes caresses…

Tiré de l’article : L’amour au temps du féminisme, de Jocelyne Robert.

http://quebec.huffingtonpost.ca/jocelyne-robert/lamour-au-temps-du-feminisme_b_2831143.html

 

 LA SEXUALITÉ À L’ÉCOLE, UN SUJET MAL FICELÉ, SELON LES ENSEIGNEMENTS DU QUÉBEC….

http://www.lapresse.ca/actualites/education/201508/31/01-4896590-education-sexuelle-a-lecole-un-projet-mal-ficele-selon-les-enseignants.php

 

 

Un peu de poésie

Espérer  l’étoile d’or

 

 Mon âme dans le noir

Recherche  l’étoile d’or

Des parcelles de savoir

Cheminent dans mon corps

 

Ressentir la peur du bonheur

Apprivoiser  mon sort

Si la nuit hante mon cœur

Je sais que je reverrai l’aurore

 

Ma route est rocailleuse

Sur la voie de ma souveraineté

J’en suis de plus en plus amoureuse

Car Je l’ai créée et recréée

 

Toi qui croise mon chemin

Merci de m’aider à grandir

Je garde le meilleur en mains

Sans oublier le pire

 

M’accueillir tel que je suis

Vivre mes émotions jusqu’au bout

Changer tout ce que je puis

Me pardonner et rester debout

 

M’engager  avec  amour et confiance

Lâcher prise sur l’incompréhensible

Rechercher en permanence

La sagesse  entre l’Être et le possible

 

Ainsi, je saurai mieux m’aimer

Ainsi, je saurai mieux t’aimer

Ensemble ou séparés

Unis par la soif de liberté….

 

Auteure:  Yolande Naggar, le premier septembre 2015